04-02-12

Réseaux pédo-sexuels: Ministre belge de la Justice, Annemie Turtelboom, garde le silence

Zandvoort.childporn.jpgNous avons trouvé un virus sur notre ordinateur. Il se trouvait sur un document concerne un magistrat de la jeunesse, très célèbre en France, qui a de bons contacts avec le gouvernement français. 

Le Werkgroep Morkhoven trouvait son nom et photo dans le dossier de l'affaire Zandvoort (90.000 victimes) qui est étouffé par la Justice belge.

Le magistrat, qui soi disant, 'défend les droits de l'enfant', se trouvait avec un garçon de 12 ans sur un lit. Ils étaient tous les deux nus et posaient avant le camera. Le garçon était obligé de prendre le pénis de ce magistrat dans les mains.

Il y a 5 ans, un des magistrats de la Justice de Turnhout (Belgique) qui a poursuivi Marcel Vervloesem du Werkgroep Morkhoven pendant 14 ans à travers une campagne médiatique (avec des déclarations fausses et la disparition de documents du dossier de la cour correctionelle), a promit d'enquêter cette affaire disant qu'il ne 'croyait pas en la culpabilité du magistrat'.

Il n'a avait jamais eu d'enquête, comme c'était déjà dans le cas de demi-frère-accusateu de Marcel Vervloesem, un homo-sexuel qui a un trentaine de procès-verbaux avec des affaires de moeurs avec des très jeunes garçons sur son nom. 

C'est le même magistrat qui décidait il y a quelques jours que l'activiste Marcel Vervloesem doit rester à la prison à cause d'une nouvelle fausse accusation basé sur une nouvelle histoire dans le tabloïde flamande 'Het Nieuwsblad'. Il y a 14 ans et justement au moment que l'affaire Zandvoort faisait part des nouvelles internationales, que ce tabloide publiçait la fausse histoire du demi-frère de Marcel Vervloesem.
Le ministre de la justice belge Annemie Turtelboom (VLD, libérales flamandes) et ses prédécesseurs politiques (De Clerck, Van Parys, Onkelinx, Van Deurzen, Verwilghen), sont au courant de cette affaire mais ils se taisent. Ca preuve à nouveau que ces politiciens sont impliqués et qu'ils protègent les abuseurs sexuels d'enfants et les réseaux pédo-sexuels.

Jan Boeykens, président du Werkgroep Morkhoven

---

Photo: le journalist français Carl Zéro qui, avec l'auteur Serge Garde, faisait un réportage autour l'affaire Zandvoort et l'enfermement (+tortures) de Marcel Vervloesem aux prisons de Turnhout, Hasselt et Bruges.

Soutenez la lutte contre la pédo-mafia et écrivez Marcel Vervloesem:
Gevangenis Turnhout, t.a.v. Marcel Vervloesem, Cel 139, 2300 Turnhout.
Le Werkgroep Morkhoven est ausi à retrouver sur Facebook, si le lien n'est pas bloqué à nouveau par la Justice belge: https://www.facebook.com/groups/200250393321072/

De commentaren zijn gesloten.